14 novembre, 2007

Arabisation de Tamazight

Classé dans : — eldzayer @ 1:20

Arabisation de Tamazight chahaza

♣ Dr Mouloud Lounaouci, chercheur linguiste
“On n’a pas le droit de dilapider une expérience de plusieurs années en caractères latins”

 

Mody Issouf, enseignant de tamazight au Niger à la Dépêche de Kabylie

dpchedekabylie3.jpg

Ces dépités,  peuvent-ils nous dire ce que ce que signifie ce mot Amazig : ثمرث ?

Est-ce TaMuRT (pays) ou TaMaRT (barbe) ou TiMiRT (durée) ? et la liste n’est pas exhaustive !
On sait, par contre, que la barbe est un signe ennemi au pays et ceci éternellement (durée).

La langue arabe est une des plus belles langues au monde mais elle n’a pas de voyelles en tant que lettres à part comme les consonnes, et Tamazigt perdrait (au niveau de la graphie) TOUS ses mots si les voyelles ne sont pas écrites au même titre que les consonnes.
[A l’APN, les voyelles s’envolent quand les cons sonnent…]

Un mot Amazig est une succession de voyelle-consonne-voyelle… ou consonne-voyelle-consonne…

Si on doit copier l’arabe dans sa graphie, on devrait aussi appliquer ses règles, à savoir pas de vocalisation à terme.

IL y va de même que pour pronociation de la consonne « r ».
Il  n’y a qu’à voir comment on prononce « Adrar » du nom de la wilaya du même nom, différent de celle de « Adrar » qui veut dire pierre en Tamazight.
En arabe, on prononce un mot tel qu’on l’a appris !
Combien de fautes ont été commises par les journaux de l’inique quand on lit sur le prompteur  » دولية ». Il aurait fallu attendre la fin de la phrase pour lire « Doualia » au lieu de « Daoulia ». Dèjà qu’en arabe, il se pose le problème de la vocalisation, on dépose un projet de loi pour écrire Tamazight sans les voyelles qui forment la moitié des mots.
Ces députés n’ont pas de respect pour l’alphabet arabe pour l’utiliser à tuer Tamazight.

Pour la wilaya d’Adrar, on prononce son nom tel qu’ont voulu ceux les analphabètes en Tamazight.
Que ceux qui comptent déposer ce projet de loi, exposent leurs travaux en cette « Tamazigt arabisée ».
Laissons
 à la langue Arabe, la valeur qu’elle mérite au lieu de l’utiliser comme une arme, dans un combat d’arrière-garde, combat perdu d’avance !
chadli.jpg (slogan d’ouverture des années 80)
* L’arabisation de Tamazigt a déjà été réalisée en « algérianisant (arabisant) » les noms de :
- Tihert (Tiaret) → (تيارت)
- Igil-izan (Ghelizane) → (غليزان)
- Talemsant (Tlemcen) →(تلمسان)
- Tagerdayt (Ghardaïa) → (غرداية)
- Tubirets (Al baouira) → (البويرة)
- Tamsilt (M’sila)→ (مسيلة)
- Vgayet (bidjaya) → (بجاية)



etc.
Pour peu qu’un mot amazig finisse par un « t » (plupart des mots féminins singuliers), on prend un malin plaisir d’y accoler un « ta » marboutta, si, de plus  »alif w llam » peut être collé au début.

Il suffit de voir le nom de la ville et de la wilaya de « Bouira ». Si les Français ont eu le génie de finir le mot par « a » comme c’est le cas de cette ville, le sang des Chaouhada ne sert alors qu’à rajouter le « al » au début du mot.

Ainsi, on passe du vrai nom « Tuvirets » à « AL BAOUIRA ».
Le ridicule ne tue pas … 

→ egr-et/egr-emt :  
asays.jpg  tawiza.jpg  mak.jpg amaz.jpg   world.jpg

Chadli aux événements du printemps berbère :
« Oui à l’enseignement du berbère, à condition qu’il soit écrit en caractères arabes »
ou encore :
كنت من الفراعئن و لاكن عربنى الإسلام

* A l’indépendance la traduction du fronton du bar « Anatole France » aurait donné « آناطول الجزاير » selon les moudjahidine retardataires.

2001boutef.jpg
« L’homme qui a découvert en 2002 que Tizi et T’Kout sont en Algérie pour décréter la lapalissade « Tamazigt langue nationale »

« le projet d’arabiser la graphie amazighe, c’est vouloir mettre à feu et à sang la Kabylie »

 mak1.jpg

6 réponses à “Arabisation de Tamazight”

  1. k2raguelid dit :

    azul eldzayer ! ça faisait longtemps !
    je ne sais pas qui tu est mais tous mes respect !
    je suis tout a fait d’accord avec toi , et je rajouterais que tout n’est pas perdu ,si ces abrutie veulent une transcription en arabe ,cela veut aussi dire que notre langue a une chance de ressurgir en force et de vaincre !!!
    ar tufath !

  2. Rabah Naceri dit :

    Décidément, on n’est pas sorti de l’auberge. Il faut sans cesse que l’on décide à notre place comme si nous étions des mineurs.
    De plus, comment des individus qui n’ont jamais voulu entendre parler de Tamazight puissent aujourd’hui décider pour nous?
    Alors surtout cette APN illégitime !!! Que ces députés encaissent les sommes d’argent que leur donne le pouvoir et qu’ils se taisent !

    Dernière publication sur Ensemble pour Bgayet : Bgayet. Histoire vraie de la table d'orientation située au Pic des Singes

  3. Yidir dit :

    Dourari, un autre « escro » intelectuel . Lisez :
    On évoque souvent le problème de la graphie pour transcrire tamazight, entre les caractères latins, arabes et le néo-tifinagh, qu’en pensez-vous en tant que spécialiste en la matière ?
    Vous avez déjà, peut-être, entendus, depuis ce matin, vous avez vu notre ami venu d’Australie (Robert-André Savage) et vous avez vus que quand lui-même a projeté par data-show ses données, il y avait trois transcriptions. Il avait fondamentalement une transcription en tifinagh des Touaregs et ce n’est pas le néo-tifinagh, il a, aussi, transcrit en caractères arabes. On a bien compris, à travers cette étude de la syllabéfication que, précisément, encore une fois, je le dis et je le pense véritablement au niveau structurel, donc au niveau de la linguistique interne, le caractère arabe à une fonctionnalité absolument fabuleuse, parce que précisément, il ne note pas beaucoup les voyelles et c’est tant mieux. Parce que, précisément dans la syllabe berbère de manière générale et là, c’est un peu trop général ce que je dis, la voyelle n’est pas si importante que ça. Maintenant, la question de la graphie est totalement idéologique, elle n’est pas véritablement scientifique. La décision en la matière est une décision de type politique et symbolique, elle n’est pas une décision purement scientifique. Je rappelle que les institutions scientifiques réfléchissent avec les méthodes de la science, peuvent analyser les scénarios. Dire par exemple, quels sont les avantages de la graphie arabe et ses inconvénients. Quels sont les avantages et les inconvénients de la graphie latine… elles peuvent même proposer des améliorations, etc. Mais la décision en la matière leur échappe. Ce n’est pas à eux de décider. Ça, c’est une décision de type politique et de type sociétale. Ça renvoie à l’image que la société voudrait se donner. Et bien évidemment, certaines graphies, permettraient — j’ai fais déjà une étude en 1990 sur cette question — une meilleure insertion, une meilleure acceptation de tamazight par les locuteurs maghrébins, qui sont à plus de 90% arabophones »
    Le centre qu’il préside :

    Le centre qu’il préside :

    http://www.cnplet.org/

    Source :
    http://www.depechedekabylie.com/rub.php?id=110&ed=MTY3OA==

  4. izim dit :

    J’ai aimé l’impertinence de cette page. Je la met dans les favoris afin de ne pas oublier d’y revenir.

  5. goudron kabyle dit :

    Mazal imenghi. Le combat continue.

Laisser un commentaire

D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
machinesabois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elayam.3 ا...
| FCPE Lionel Terray
| LUGAR DO DESENHO-LIEU DU DE...