• Accueil
  • > Mohamed Gharbi et Hassan Hattab …

23 juin, 2009

Mohamed Gharbi et Hassan Hattab …

Classé dans : — eldzayer @ 10:04

hattab.jpg

Hassan Hattab le sanguinaire d’enfants, femmes et vieillards parade à Alger protégé par des hélicoptères de l’armée pendant que Mohamed Gharbi, le patriote est condamné à mort et écroué.

Peu importe que Hattab ait tué des dizaines d’Algériens, il est libre. Mohamed Gharbi qui a éliminé une vermine repentie, qui n’a pas arrêté de le menacer, a osé contrarier Fakhamatouhou et il doit le payer.

Juste une suite logique de ce qui était fait en 1962 avec le groupe de Oujda et les vrais moudjahidine à l’instar de Boudiaf et Aït Ahmed.

COMITE DES CITOYENS POUR LA DEFENSE DE LA REPUBLIQUE

- C.C.D.R-

Sauvons Mohamed Gharbi et la République

Mohamed Gharbi, moudjahid et Patriote, a été condamné à mort par le tribunal criminel de Guelma.
C’est un grave déni de justice qui vient d’être perpétré par une justice toujours aux ordres.
C’est aussi un gage supplémentaire donné par le pouvoir à l’islamisme et le prélude à une amnistie générale qui couronnera la compromission et l’infamie déjà annoncées par les précédentes mesures de «concorde civile» et de «réconciliation nationale». Finalement, c’est la voie ouverte par le pouvoir à l’instauration d’une république islamiste.
Le CCDR estime que toutes celles et tous ceux, et ils sont nombreux, à se sentir concernés, devraient faire de ce texte un acte de protestation pour la défense de Mohamed Gharbi et la sauvegarde de la République, et le diffuser à tous les niveaux, aux plans national et international.

Alger, le 9 juin 2009,

Le Cheb qui passe devant la justice de la France, pays dont il a la nationalité, est un homme qui a commis quelque chose de pas beau. Nous n’allons pas nous solidariser avec lui juste parce qu’il est aussi… algérien ! Nous nous souviendrons d’un fait : c’est ce Cheb qui a annoncé à l’Algérie que son président malade allait bien.
Ce que le chef du gouvernement de l’époque et les autres patrons des partis de l’Alliance n’avaient pas obtenu, ce Cheb l’avait eu sans problème : rendre visite à l’illustre malade dans sa chambre de l’hôpital du Val-de-Grâce…
Et quand l’affaire de l’avortement forcé de son ancienne compagne avait éclaté, ce Cheb trouvera des facilités incroyables auprès de notre mission diplomatique en Espagne pour… s’enfuir ! Vraiment, l’Etat algérien fait de drôles de choses parfois !
Pour toutes ces raisons, nous souhaitons que justice soit rendue dans la sérénité et l’équité. Nous pouvons faire confiance aux juges français ! Parce que ce Cheb, s’il avait commis son forfait ici, n’aurait même pas été inquiété. Notre justice a d’autres chats à fouetter… Comme condamner à mort ce résistant héroïque, convoqué deux fois par l’Histoire !
farahmaamar@ymail.com

Depuis quelques jours, on évoque l’éventualité d’une grâce présidentielle dont pourrait bénéficier le moudjahid Mohamed Gharbi à l’occasion du 5 Juillet.
Il faut dire que depuis sa condamnation à la peine capitale par la cour de Guelma, un vaste mouvement de soutien en faveur de ce Patriote a pris forme, notamment sur Internet.
www.lesoirdalgerie.com

Pour sa première sortie publique depuis 17 ans, Hassan Hattab rend visite à sa famille

Par rafik tadjer , le 03/07/2009 | réactions : 2

Hassan Hattab, fondateur et ancien émir de l’ex-GSPC devenu Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a rendu, vendredi 3 juin, une visite à sa famille au quartier de Benzerga à l’Est d’Alger. Il est apparu jovial en compagnie de ses trois enfants – deux filles et un garçons-, sur des images diffusées vendredi soir par la chaîne satellitaire Al-Jazeera.

Un important dispositif de sécurité a été déployé durant la visite de Hattab à sa famille, la première sortie publique de l’ancien chef terroriste depuis 1992. Des hélicoptères ont survolé longtemps la région.

En rendant visite à sa famille, l’ancien émir de l’ex-GSPC a lancé un nouvel appel aux terroristes pour déposer les armes et réintégrer la société pour bénéficier des dispositions de la réconciliation nationale. Il a également évoqué une initiative avec d’autres repentis pour convaincre des membres des groupes terroristes affiliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (ex-GSPC) d’arrêter les actes de violences et d’abandonner le maquis.

La sortie publique de Hassan Hattab constitue également un message fort envoyé par les autorités aux terroristes encore en activité. Il vise à montrer que ceux qui accepteront de déposer les armes pourront retrouver une vie normale au sein de la société algérienne.
tsa-algerie.com

Qui doit gracier l’autre ?

Par Hakim Laâlam
Email : laalamh@yahoo.fr
Jeux méditerranéens de Pescara. En boulisme,
l’Algérie remporte une médaille. Ce n’est là qu’une
juste récompense pour un peuple qui a autant les…

…boules !

Le Périscoop du Soir d’Algérie l’a évoqué ce jeudi. La rumeur court depuis quelques heures. Mohamed Gharbi, moudjahid et chef Patriote, ayant abattu un terroriste et s’étant vu infliger la peine capitale par une justice à la face voilée, pourrait finalement être… gracié par Abdekka. Le 5 Juillet ! Date-anniversaire que l’Algérie peut fêter parce que, justement, des mecs comme Gharbi ont libéré le pays. Cette grâce, si elle se confirme, me posera un réel problème. Gharbi n’est pas un criminel pour que nous en soyons réduits à guetter, pleins d’espoir, sa grâce. Gharbi a besoin d’être réhabilité dans son honneur bafoué. Il a droit à une révision de son procès. Un acte refondateur de sa dignité salie. Gharbi doit être acquitté, car ayant agi en état prouvé et archi-prouvé de légitime défense. La légitime défense est un cas prévu par la loi, pour toutes les âmes frileuses qui voudraient, comme à leur habitude, se cacher derrière un juridisme bien commode. D’ailleurs, ces histoires de grâce commencent sérieusement à me chauffer. Je n’ai jamais gobé le fait d’avoir avec d’autres confrères été «gracié» par sa seigneurie dans le cadre des affaires dites de presse. Une grâce infâmante puisqu’elle faisait partie d’une grosse fournée d’autres grâces présidentielles au sein desquelles il y avait des tangos. Presse insoumise et frères des montagnes, même statut, même sort ! L’histoire risque de se répéter aujourd’hui avec Gharbi. Les choses vont «se calmer», les pétitions s’éteindre de leur belle mort juste parce que le raïs va peut-être faire montre de mansuétude envers un héros de guerre. Des deux guerres. Désolé ! Ça coince quelque part. S’il y a une grâce à accorder, elle doit être le fait de Gharbi lui-même. Mohamed pourrait de son propre chef gracier, pardonner cette magistrate et cette justice qui l’ont atteint dans sa dignité, dans sa chair. C’est à lui de gracier, de pardonner. Et non le contraire ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.
www.tacervellesarrete.blogspot.com

4 réponses à “Mohamed Gharbi et Hassan Hattab …”

  1. SMF dit :

    oh que oui le cauchemar continue

  2. Boudjadi dit :

    En guise de soutien moral à un présumé innocent qui se meurt en prison et de solidarité agissante avec sa famille, je vous invite à lire et à faire lire le blog suivant dénommé : » Sauver le djoundi BOUCHAMA »

    http://sauverbouchama.centerblog.net

    Merci

  3. abderzak dit :

    voila comment se passent les choses au pays des « bizounours ».
    comment un meurtrier a sang froid tombeur d’âmes innocentes puisse vivre librement âpres avoir ôter la vie à ces pauvres algériens?dans quel autre pays pourrait-on entendre parler de ce qu’ils appellent « paix et réconciliation nationale » permettant de gracier des sanguinaires et de les protéger! pourquoi n’a-t-on pas protégé les pauvres civiles morts ? ces gens ont tués les algériens et l’islam par la même occasion. mon intime conviction est que ce gouvernement qui gracie les sanguinaires est intimement impliqué dans la mort des milliers d’algériens durant les années noires; je souhaiterai qu’ils subissent la vengeance d’Allah dans ce monde et dans l’au delà pour les crimes commis.
    l’Algérie ne guérira donc jamais

  4. Mounir dit :

    Bonjour

    Se servir du parcours du criminel Hattab pour justifier le meurtre commis par « Mohamed Gharbi est le comble de la mauvaise foi.

    Sinon je suis pour l’idée que seule la justice a son mot à dire. Il n’appartient pas aux artistes de se substituer à la justice pour faire justice.

    Rien et absolument rien ne justifie l’idée de se faire justice soi même. Se permettre cela ne mène qu’au chaos, l’anarchie et la guerre civile.

    En occident, on tolère la repentance des pédophiles, des criminels et des violeurs et cela ne choque personne.

    Dieu seul sait que je n’aime pas les obscurantistes de tous bords mais un « terroriste » ou un « pseudo terroriste » qui n’a pas les mains tachées de sang a le droit à la repentance : c’est mon avis.

    Les années noires que nous avions vécues n’ont fait que nous reculer en arrière.

    Le problème de l’Algérie n’est pas religieux mais il est surtout celui de mafia politico-financière qui nous ronge et qui continue à le faire au regard de tous…

    Les charognes et les pourritures du FLN, RND,FIS,HAMAS, RCD et je ne sais quelles autres formations politiques fantoches continuent à s’enrichir sur les dos des cadavres…

    Un pays si riche avec un peuple si pauvre…Un peuple ravagé par les maladies incurables et la misère…Voilà le triste constat…

Laisser un commentaire

D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
machinesabois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elayam.3 ا...
| FCPE Lionel Terray
| LUGAR DO DESENHO-LIEU DU DE...