• Accueil
  • > L’ANP et les moines de Tibhirin

8 juillet, 2009

L’ANP et les moines de Tibhirin

Classé dans : — eldzayer @ 3:26

Aujourd’hui, je passe à table et je balance tout !
Par Hakim Laâlam  
Email : 
laalamh@yahoo.fr
Et Ben Barka ? C’est un …

… hélico de l’ANP qui l’a tué ?

Désolé ! Mais le général François Buchwalter, ancien attaché de défense à l’ambassade de France à Alger, n’a pas l’exclusivité des révélations fracassantes. Moi aussi, j’ai des révélations énormes à faire. Je vais balancer sur l’ANP. Quand j’écris que je vais balancer, il faut vous attendre à des scoops incroyables, des machins surréalistes que vous ne lirez nulle part ailleurs. L’armée algérienne n’a qu’à bien se tenir, je vais l’impliquer jusqu’au cou. Je commence : je tiens de source vachement crédible que c’est l’ANP qui a abattu Djaâffar El-Afghani. Ça vous en bouche un coin, hein ? Ce n’est qu’un début ! Accrochez-vous, la suite déménage encore plus. Savez-vous que c’est l’armée qui a mis hors d’état de nuire Mansouri Miliani et que c’est le régime d’Alger qui l’a fait exécuter ? Vous ne le saviez pas ? Maintenant, vous le savez. Savezvous aussi que la même ANP a tué Mohamed Allel, alias Moh Leveilley ? Eh oui ! Même chose pour les dénommés Napoli et Flicha. Leur mort est signée des mains tachées de sang des services de sécurité algériens. Et Cherif Gousmi ? Vous pensez qu’il a clamsé des suites d’une pneumonie ou d’une arête de poisson plantée en travers de sa gorge ? Jamais de la vie. Gousmi a, lui aussi, été abattu par l’armée algérienne. Ah ! Mais ! Je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin. Moi, quand je balance, je balance sec ! Je donne des noms. Djamel Zitouni ? C’est l’ANP qui l’a tué ! Antar Zouabri ? C’est encore l’armée et la DGSN. Nabil Sahraoui ? L’ANP est impliquée jusqu’au cou, et même jusqu’aux narines, dans son élimination. Et l’émir Souheïb ? C’est aussi et encore ces sanguinaires de l’ANP qui l’ont plombé. Et Abou Tourab ? Il est redevenu «tourab» à cause de ces méchants et impitoyables militaires algériens. La liste est encore longue des morts à mettre à l’actif de l’ANP et des différents services de sécurité algériens. J’ai de quoi noircir les pages de nombreux livres-révélations sur les massacres commis par l’ANP dans les rangs de la vermine verte. Vive l’ANP ! Vive l’Algérie antiintégriste ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.
www.tacervellesarrete.blogspot.com

Vox populi : Gharbi : obligé de tuer

Victor Hugo disait : «J’ai vu la mort qui chevauchait un cheval mort et j’ai vu la honte qui chevauchait un cheval pourri.» Gharbi n’était pas un tueur né, la France, il n’est pas allé lui livrer bataille en mercenaire outre-mer ! C’est plutôt le contraire dont il est question, ce sont eux qui sont venus le spolier de tout ce qu’il avait de plus cher et c’est, contraint, qu’il a dû tuer pour l’honneur de la patrie.
Durant les années folles, c’est avec amertume et le cœur serré qu’il a dû reprendre les armes contre la chair de sa chair qui a perdu sa boussole et avait entrepris d’immoler l’Algérie sur l’autel de la terreur. Gharbi, du haut de ses soixante-douze ans, a fait le choix qui répondait le mieux à ses idéaux, il ne pouvait renier son passé. Certes, il a commis l’irréparable en ôtant une vie, ce qui appartient seulement à Dieu et non aux hommes, mais lui a-t-on vraiment laissé le choix ? Lui qui était persuadé que son Algérie était en danger de mort. Car ce n’est certainement pas pour sa propre protection qu’il a agi, sachant qu’il a déjà fait don de sa vie, plutôt deux fois qu’une. Que peut-on bien lui ôter maintenant ?
Farid Boutrid

www.lesoirdalgerie.com

Laisser un commentaire

D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
machinesabois |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elayam.3 ا...
| FCPE Lionel Terray
| LUGAR DO DESENHO-LIEU DU DE...